Les Assemblées de Dieu de France ont :

Un message clair

  • Nous croyons en la Bible et en son message central : l'humanité s'est égarée loin de Dieu lequel, dès d'origine, a tout fait par amour pour la sauver.
  • Nous croyons en la parole évangélique : Jésus-Christ est venu expier les péchés et apporter à ceux qui croient en lui le pardon, la force et la vie.

Une action dynamique

  • Nous voulons rassembler, encourager et enseigner ceux qui ont vécu cette expérience de conversion à Dieu, appelée dans l'Evangile "Nouvelle naissance".
  • Nous cherchons à faire connaître au plus grand nombre ce message, par des actions appelées "évangélisations".

Une démarche équilibrée

  • Nous sommes désireux d'avoir une vie spirituelle profonde et, en même temps, d'agir concrètement envers les plus faibles et les plus démunis.
  • Nous attendons le retour de Jésus-Christ, qui a promis d'établir son règne de paix et de justice, ce qui ne nous empêche nullement de nous engager dans la société, par notre travail, notre vie familiale et nos obligations civiques.
  • Nous croyons autant à l'autonomie des Eglises locales qu'à la nécessité dans laquelle elles se trouvent d'entreprendre conjointement des actions spirituelles ou humanitaires au niveau national ou international.
  • Nous mettons l'accent sur l'expérience personnelle en matière de foi. Nous sommes en même temps passionnés par l'étude de la Bible, la formation de nos membres et de nos pasteurs.

En résumé ...

Les membres de nos Eglises ont des convictions profondes, qui se traduisent par un pourcentage élevé de fréquentation aux cultes. Ils considèrent que la foi ne relève pas seulement du domaine privé, mais ils souhaitent la faire connaître publiquement et d'une manière crédible, convaincus que l'Evangile est la réponse appropriée aux besoins du cœur humain.


Cependant, ils entendent manifester le plus grand respect envers les opinions philosophiques ou religieuses de leur contemporains. Ils veulent manifester envers les autres le même esprit de tolérance dont ils souhaitent bénéficier eux-mêmes.

Déclaration de foi des Assemblées de Dieu de France

Article 1 : DIEU

Nous croyons en un seul Dieu, existant de toute éternité en trois personnes, le Père le Fils et le Saint-Esprit, Créateur du ciel et de la terre, de toutes les choses visibles et invisibles, révélé en Jésus-Christ le Fils unique, par le moyen des Ecritures.

Références bibliques : 1 Corinthiens chapitre 8 verset 6, Colossiens ch.1 v.16, Hébreux ch.1 v 2, Matthieu ch.28 v.19, 2 Corinthiens ch.13 v.1.

 

Article 2 : LES SAINTES ECRITURES

Nous croyons que les Ecritures, constituées des soixante-six livres de l'Ancien et du Nouveau Testament, sont la Parole de Dieu ; elles détiennent leur inspiration et leur autorité de Dieu seul ; elles sont infaillibles et seule norme pour la vie et la foi de l'Eglise. Il en découle que, ni les coutumes ni les décrets, ni les visions ni les miracles, ni aucune autre révélation ni tradition ne sauraient modifier ou compléter les Ecritures. Toutes choses doivent être examinées, réglées et réformées d'après les Ecritures qui contiennent tout ce qui est nécessaire au salut et à l'édification de l'Eglise.

Références bibliques : 2 Timothée chapitre 3 versets 15-17, 2 Pierre ch.1 v.20, 21, 1 Corinthiens ch.15 v.1, 2.

 

Article 3 : L'HOMME

Nous croyons que l'homme et la femme ont été créés par Dieu à son image et à sa ressemblance. L'être humain, créé pur et innocent, est tombé dans le péché par transgression volontaire, est aussi tombé dans la désobéissance sous l'influence de Satan ; et l'humanité entière s'est éloignée de Dieu et demeure sous la domination du péché et dans la condamnation. Nous croyons que l'être humain est aimé de Dieu, et qu'il est appelé à changer de vie et à se convertir pour rétablir une relation vraie et juste avec Dieu et son prochain. Nous croyons à la dignité de la vie et du corps humain, du mariage et de la famille, de l'éducation et du travail, telle qu'elle est proclamée et protégée par les commandements de Dieu.

Références bibliques : Genèse chapitre 1 verset 26, Genèse ch. 3 v.17, Romains ch. 5 v.12, Actes ch.3 v.19, Hébreux ch.13 v.4, Ephésiens ch.6 v.1-4.

 

Article 4 : JESUS-CHRIST

Nous croyons en Jésus-Christ, le Fils unique, Dieu manifesté en chair, né d'une vierge, Marie de Nazareth, par le pouvoir du Saint-Esprit, venu du Père avec la nature divine et la nature humaine sans péché. Il est mort crucifié pour l'accomplissement des Ecritures et selon le dessein arrêté de Dieu. Nous croyons au sacrifice de sa vie parfaite offerte une fois pour toutes sur la croix, et par lequel nous avons le pardon des de nos péchés, la réconciliation avec Dieu, pour que nous ayons la vie éternelle. Nous croyons à sa résurrection d'entre les morts, à son ascension corporelle auprès de son Père, à son autorité suprême, et à sa médiation auprès du Père en faveur des hommes. Nous croyons que Jésus-Christ apparaîtra une seconde fois pour faire entrer l'Eglise dans son royaume éternel, pour ressusciter tous les hommes, et pour juger les vivants et les morts, mais personne ne connaît le jour et l'heure de son avènement.

Références bibliques : Galates chapitre 4 verset 4, Philippiens ch.2 v.6 à 11, 2 Corinthiens ch.5 v.19, Romains ch.8 v.34, 1 Thessaloniciens ch.4 v.16, Matthieu ch.24 v.30-36.

 

Article 5 : LE SALUT

Nous croyons que tout être humain peut être pardonné de ses péchés et devenir ainsi juste devant Dieu, et cela par la seule grâce de Dieu que nous recevons par la seule foi en Jésus- Christ. Nous croyons que tout homme, justifié par la foi, reçoit la possibilité de se détourner de ses péchés et de vivre une vie sainte et pure par l'action du Saint-Esprit et de la Parole de Dieu qui demeurent en lui. Nous croyons que le baptême, ordonné par Jésus-Christ, - signifiant, par l'immersion, la mort et la résurrection -, est le témoignage de la foi, du libre engagement envers Jésus-Christ et sa Parole, et du passage de la mort spirituelle à une vie nouvelle avec Dieu.

Références bibliques : Actes chapitre 26 verset 18, Ephésiens ch.2 v. 8, 1 Pierre ch.1 v.15 à 23, Romains ch.6 v.4, 1 Pierre ch.3 v.21.

 

Article 6 : LE SAINT-ESPRIT

Nous croyons en l'Esprit-Saint au Saint-Esprit, présence souveraine de Dieu qui a inspiré les prophètes et les apôtres de la Bible. il demeure dans le croyant pour lui révéler en Jésus, l'envoyé du Père, les vérités de l'Ecriture, et pour lui communiquer l'amour, la sagesse et la paix. Nous croyons que le baptême dans l'Esprit-Saint est une promesse. pour les chrétiens de tous les siècles ; il est donné par le Père et le Fils, et il est manifesté par le parler en langues comme au jour de la Pentecôte, selon le récit du Nouveau Testament. Nous croyons que le baptême dans le Saint-Esprit est une grâce qui édifie l'Eglise dans sa piété, et lui donne une force pour sa mission : annoncer l'Evangile à toutes les nations. Nous croyons aux dons spirituels (ou charismes) cités dans les Ecritures, et que le Saint-Esprit accorde à l'Eglise, pour secourir et construire sa piété. Nous croyons que les dons du Saint-Esprit doivent être exercés dans l'Eglise, selon la dignité et l'ordre commandés par le Nouveau Testament. Le baptême dans le Saint-Esprit et les divers dons spirituels laissent les croyants qui les manifestent maîtres et responsables d'eux-mêmes ; et ils ne poussent jamais à des extravagances, ni à des comportements ou des enseignements contraires aux Ecritures.

Références bibliques : Jean chapitre 16 versets 13 à 15, Galates ch.5 v.22, Actes ch.2 v.4 à 8, et 38 à 39, Actes ch.1 v.8, 1 Corinthiens ch.14.

 

Article 7 : L'EGLISE

Nous croyons que l'Eglise est l'Assemblée des croyants qui gardent la foi en Jésus-Christ, le témoignage et l'enseignement des apôtres, ainsi que la prière. Nous croyons que l'Eglise est construite par Jésus-Christ, son chef suprême. Ses serviteurs sont chargés de l'enseigner, pour qu'elle témoigne de la foi, de l'espérance et de l'amour aux hommes et aux femmes de ce monde, par la présence de Dieu. Nous croyons que l'Eglise locale est l'expression visible de l'Eglise universelle qui est le corps de Christ, et qui ne peut être délimitée par les dénominations religieuses de la chrétienté. Par ses Assemblées autour des Saintes Ecritures, elle construit et réalise son unité de foi, sa vie de piété, et sa vocation missionnaire. Nous croyons que le repas de la Cène, institué par Jésus-Christ, doit être perpétué dans l'Eglise jusqu'à son avènement, avec le pain et le vin, en mémoire de sa mort expiatoire comme un signe de communion avec le Christ Sauveur, comme célébration et action de grâces envers l'amour de Dieu le Père. Nous croyons que la prière pour la guérison des malades est une mission de l'Eglise qui est associée à la prédication de l'Evangile. Cette prière peut s'accompagner des gestes symboliques de l'imposition des mains ou de l'onction d'huile, selon les enseignements de Jésus-Christ. Sans l'opposer à la médecine, et sans fanatisme, nous croyons que la prière pour les malades et les affligés a toujours sa place dans l'annonce de l'Evangile du Dieu compatissant.

Références bibliques : Actes des apôtres chapitre 2 versets.41 et 42, Ephésiens ch.4 v.11 à 15, Matthieu ch.26 v.26 à 29, 1 Corinthiens ch.10 v.16 à 17, Marc ch.16 v.15 à 18, Jacques ch.5 v.14.

 

Article 8: L'ESPERANCE

Nous croyons que ceux qui meurent avec la foi en Jésus-Christ sont avec le Seigneur dès leur trépas, dans l'attente de la résurrection. Nous croyons à la résurrection de tous les humains et au jugement final. Ceux qui auront cru en Jésus-Christ vivront éternellement dans le Royaume de Dieu. Les rebelles à Dieu subiront le châtiment éternel décrit dans l'Evangile de Jésus-Christ.

Références bibliques : Luc chapitre 23 verset 43, 2 Corinthiens ch.5 v.1 à 10, 1 Corinthiens ch.15 v.42 à 44, Apocalypse ch.20 v.11-15

Le courant évangélique qui remonte à Jésus-Christ, et qui a traversé toute l'Histoire de l'Eglise, s'est manifesté plus particulièrement à certaines époques, comme au XIIè siècle avec le mouvement vaudois, au XIVè siècle avec Jean Huss, et au XVIè siècle avec la Réforme.

Dès le début de la Réforme, de petits groupes protestants souhaitent revenir à une piété et à une foi conformes à l'Evangile avec un engagement plus personnel envers le message du Christ. Le courant évangélique continue d'irriguer les Eglises de la Réforme et engendre des communautés vivantes. Dans les pays protestants qui faisaient preuve de tolérance, ces petites Eglises de professants ont pu progresser, remettant en lumière de nouvelles facettes de l'enseignement du Nouveau Testament.

C'est ainsi qu'en Grande-Bretagne, se développèrent les Baptistes et les Quakers. En Allemagne, les Frères Moraves retrouvaient toute l'importance de cette rencontre avec Dieu que la Bible appelle "conversion". En Angleterre, à la fin du XVIIIè siècle, John Wesley, pasteur de l'Eglise anglicane, prêche un retour aux sources de la foi. Il fonde des Eglises si bien organisées qu'on les appelle "Méthodistes". C'est encore l'émergence du courant évangélique au sein même des Eglises qui réapparaît tout au long du XIXè siècle, avec l'Armée du Salut, la Mission de Paris, les Sociétés bibliques. Ce mouvement a mis en valeur l'autorité des Ecritures et la piété des temps apostoliques au sein du christianisme, tout en l'insérant dans la modernité. A cette époque, les Eglises évangéliques préconisaient une séparation du pouvoir politique et des Eglises, ainsi que le respect de la liberté de conscience. Au tournant du XXè siècle, dans la continuité du courant évangélique, naît le Réveil de Pentecôte avec la redécouverte de la dimension charismatique, c'est-à-dire du baptême dans le Saint-Esprit et des dons spirituels, comme au jour de la Pentecôte, selon le récit du Nouveau Testament (Actes 2).

Il est impossible de fixer une origine unique au "pentecôtisme" moderne. Ni le grand Réveil du Pays de Galles, en 1904, qui sortit la chrétienté évangélique de sa torpeur ; ni le Réveil de Asuza Street à Los Angelès, en 1906, qui attira des observateurs du monde entier, ne peuvent être considérés comme les seules sources historiques contemporaines du mouvement de Pentecôte. Avant ces dates, des Eglises revivaient l'expérience de la Pentecôte en Arménie, aux Indes, en Chine, au Chili, bien que sans personnalités marquantes comme Luther ou Wesley l'avaient été en leur temps. Avec un dynamisme et une vitalité renouvelés, ce mouvement spirituel se répandit en Europe dans les années 1910. Le mouvement de Pentecôte est certainement aujourd'hui l'une des principales confessions protestantes dans le monde.

Les Assemblées de Dieu sont l'une des plus anciennes et des plus importantes familles du mouvement de Pentecôte.

Concernant la France:

En 1930, le Prédicateur anglais, M. Douglas SCOTT arrive en France pour apprendre la langue, et se diriger ensuite vers l'Afrique. Des opportunités de prêcher la bonne nouvelle de l’évangile lui sont données. Avec un accent anglais très marqué, Douglas SCOTT prêche un message d’une grande simplicité mettant l’emphase sur la foi, le salut personnel en Jésus-Christ et la dimension surnaturelle de l'Évangile.

Le Saint-Esprit confirma le message de la Bonne Nouvelle de façon spectaculaire, l’annonce de l’évangile étant confirmé par de multiples miracles. Il reste sur le sol français pendant de longues années. Après avoir trouvé accès dans quelques églises et auprès de plusieurs responsables protestants, il fut l'un des principaux artisans de l'implantation de l'Eglise de Pentecôte et contribue à la fondation des Assemblées de Dieu de France dont la première convention a lieu au Havre en 1932. Jusqu'à la seconde guerre mondiale, la croissance des Assemblées de Dieu de France continue. Après cette triste période de guerre, les assemblées de Dieu de France reprennent leur progression, les salles de réunion s'agrandissent, les assemblées se multiplient. De 8 églises en 1933, 26 en 1937, 34 en 1941, on passe à plus de 60 en 1947.

De grandes campagnes furent aussi menées à Paris et à Nice. En 1954, dans la capitale, plus de 10 000 personnes se pressaient au vélodrome d'hiver. L'année suivante, ce furent les réunions de la salle Wagram. On enregistrait des centaines et des centaines de conversions. Les années ont passées mais l’annonce de l’évangile de Jésus-Christ a continuée et l’action du Saint Esprit a accomplit des œuvres de grâce dans notre pays. Des milliers de vies ont été transformées par la puissance de l'Évangile.

Aujourd'hui, plus de 760 lieux de culte permettent à plusieurs dizaines de milliers de chrétiens de vivrent la même expérience de Pentecôte. Les principales villes de France ont une ou plusieurs églises des Assemblées de Dieu de France. Chaque département est desservit par au moins un ministre du culte. Les Assemblées de Dieu de France ont su s'adapter et se donner des moyens modernes pour répandre le message de Christ. Elles se sont doté d’organismes indispensables à cette croissance : biblique, département médias, imprimerie, département jeunesse, Action Missionnaire, Missions Intérieures…

Malgré le chemin parcouru, les Assemblées de Dieu de France ressentent, plus que jamais, l'immense besoin dans lequel se trouve le pays et prient pour un renouveau spirituel en France sous l’impulsion du Saint-Esprit.

 

Pendant des années, avant 1992, une réunion de maison se déroulait avec le pasteur Maréchal chaque semaine au Cellier chez des chrétiens à 15 km d’Ancenis. La nécessité d’ouvrir un lieu de rassemblement des fidèles sur le secteur ancenien était là pressante et le Seigneur montrait de différentes manières sa direction pour cela.

En 1992, une salle s’ouvrit sur le centre d'Ancenis avec chaque semaine deux réunions d’évangélisation, une réunion de prière et le culte. En 1994, l’acquisition d’un lieu de culte de 80 places avec deux salles annexes se fit au 66-72, rue du Château à Ancenis, église où nous sommes encore aujourd'hui.

D'un point de vue religieux, une très forte communauté catholique active, est présente sur le territoire d'Ancenis. Aussi, de notre côté, dans un contexte de déchristianisation, l'Evangile est apportée avec joie pour bien des personnes chaque semaine à l’Eglise Evangélique de Pentecôte. Là, nous y voyons des guérisons, des prodiges, des miracles, confirmant ce que la Bible dit, comme au temps où Jésus-Christ était sur la terre des hommes, comme au temps des premiers apôtres...

Depuis la création de l’église d’Ancenis jusqu’à l’arrivée du ministère du Pasteur Serge Debroas, en 2002, il y eut, avec le pasteur Maréchal, des frères anciens, des pasteurs-stagiaires et le Pasteur Claude Olivier qui prirent la charge de l’église pendant différentes périodes. Aussi, à l’arrivée du ministère du Pasteur Debroas, pusieurs hommes et femmes se donnèrent à Jésus-Christ et s’engagèrent avec Dieu.

De 2009 à 2012, le Pasteur Marc Bretécher et son épouse sont venus travaillés sur l’œuvre d’Ancenis. Par la grâce de Dieu, il y a régulièrement des guérisons divines, des baptêmes dans le Saint-Esprit, des conversions, des délivrances spirituelles. Il est à noter aussi qu’un travail d’affermissement de l’œuvre de Dieu est fait pour chaque service (heure des enfants, jeunesse, musique, évangélisation...) A l’heure des enfants, une équipe de monitrices et moniteurs travaillent à l’apport de l’instruction des Saintes Ecritures aux enfants chaque semaine (catéchèse). Tous les quinze jours le groupe des jeunes se réunissent le samedi à Ancenis et parfois avec les jeunes des autres églises. Des activités d’évangélisation sont là, aussi bien dans les réunions bibliques (réunions de maison) que dans des projets de « concerts » avec des groupes chrétiens et autres.

Depuis septembre 2012, Cerena et Benoît Guigain continuent le travail pastoral au sein de cette assemblée.

                                                              *******

L'assemblée est constituée dans son essentiel, d'une salle principale de 70 chaises, et de deux salles annexes pour les enfants (photos) .

Outre des temps adaptés pour les enfants et les jeunes les week-end, différents services existent dans l'église : Librairie, bibliothèque de prêt, chant, accompagnement des couples sur la base du "parcours Alpha", visites, expressions artistiques, décoration, évangélisation, soutien de la mission, réunion de maison, repas en commun, cours biblique de base ...   Tous ces services évoluent selon les besoins, les dons et les disponibilités de chacun.

Le moment fort de la vie de l'église reste le culte du dimanche matin où toute "la famille" se retrouve pour chanter, prier, louer, écouter l'enseignement de la Bible et vivre un moment de partage fraternel dans la joie et la simplicité. Tout le monde y trouve sa place quelque soit son origine, son âge ou son éducation.

Nous invitons régulièrement des pasteurs et organisons des événements qui collent à l'actualité ou qui répondent aux questions des gens.

Notre désir est que chacun puisse faire cette rencontre personnelle avec son Sauveur, Jésus, s'épanouisse et puisse exercer les dons qu'il a reçu de son créateur.

L'Eglise est plus qu'une simple association, l'Esprit de Dieu y réside et se plait dans des vies harmonieuses qui glorifient Dieu par leur foi et leur amour sincère.

Pasteur Benoît GUIGAIN - Pasteur de l'église d'Ancenis, où il exerce son ministère avec son épouse Cerena depuis 2012. Ils ont fait une formation de trois ans et sont diplômés de l'Institut de Théologie Biblique de Léognan.
 
Pasteur Michel MARÉCHAL - Pasteur Principal des églises de Nantes, de Rezé et d'Ancenis. Il exerce le ministère pastoral sur Nantes depuis 1976 ans avec son épouse. Il préside des missions d'évangélisation et des seminaires en Europe et en Afrique. Le Seigneur Jésus confirme Sa parole par des miracles et des guérisons.
 
Pasteur Wasso KIKUNI - Pasteur de l'église de Rezé où il exerce son ministère avec son épouse Lise depuis 2016. Ils sont licenciés de la Faculté de Théologie de Jérusalem.
 
Pasteur pré-stagiaire Wilson NAOUSSI - Il a fait une formation de trois ans et est diplômé de l'Institut de Théologie Biblique de Léognan. Depuis 2015 il poursuit sa formation dans l'église de Nantes. Il est le responsable du groupe de jeunesse de l'église de Nantes.
 
Pasteur pré-stagiaire Maxime DEHAYS - Avec son épouse Julie il a commencé en Mars 2017 sa formation dans l'église de Nantes. Il est également responsable du groupe de jeunesse de l'église de Nantes. Il suit une formation en théologie avec l'Institut de Théologie Biblique de Léognan.